Services ophtalmologiques

Services personnalisés  de santé oculaire de haute qualité





Visite chez l’ophtalmologue

Un suivi médical complet passe par une consultation auprès d’un ophtalmologiste.

Un rendez-vous auprès d’un médecin spécialisé en ophtalmologie dans une clinique de pointe permet de détecter d’éventuels troubles oculaires débutants et de les traiter de façon simple ou selon leur gravité, par une intervention chirurgicale.



À quelle fréquence devriez-vous consulter un ophtalmologue?

On préconise de façon générale un contrôle auprès d’un ophtalmologiste tous les deux ans, mais si par exemple vous êtes porteurs de lentilles, un check-up annuel est recommandé.

Des tests plus fréquents doivent être effectués en cas d’antécédents médicaux graves ou d’affections telles que le diabète et l’hypertension artérielle, maladies liées à des dommages à la rétine inférieure.

On observe que de nombreux patients ne décident de consulter un ophtalmologiste que lorsque des problèmes oculaires sont présents, alors que ces troubles auraient pu être détectés et traités à un stade plus précoce, évitant ainsi des situations plus graves et dans certains cas irrémédiables.

En cas de conjonctivite, d’autres types d’inflammation oculaire, de sécheresse oculaire chronique, de fatigue oculaire chronique ou si un glaucome, une cataracte ou une dégénérescence maculaire (DMLA) sont diagnostiqués, votre médecin peut vous orienter vers des examens complémentaires.

L’hérédité joue un rôle important dans les maladies oculaires. Ainsi, par exemple, si un membre de votre famille souffre de glaucome ou de diabète, notre ophtalmologue peut offrir une surveillance et une orientation spéciales.


Faites-nous confiance pour les services complets que nous offrons aux patients de tous âges, le haut niveau de soins diagnostiqués, cliniques et chirurgicaux.



Yeux secs


Certaines personnes ne produisent…


  • En savoir plus
En savoir plus

Certaines personnes ne produisent plus la quantité de larmes nécessaire à une sensation de confort. La sécheresse oculaire, nommée xérophtalmie, peut survenir chez les hommes et les femmes à tout âge, avec une prévalence chez les femmes, en particulier après la ménopause.

Certaines pathologies, tel le syndrome de Gougerot-Sjögren, peuvent induire une sécheresse oculaire accompagnée de sécheresse buccale et d’arthrite. Divers médicaments courants peuvent également induire une sécheresse oculaire en réduisant la production de larmes.

Les personnes ayant les yeux secs sont souvent plus sensibles aux effets secondaires toxiques des médicaments pour les yeux.

Symptômes:

  • picotements ou brûlures dans les yeux
  • démangeaisons
  • mucus fibreux dans ou autour des yeux
  • irritation intense de l’œil par la fumée ou le vent
  • larmoiement
  • difficulté à ajuster les lentilles de contact

Blépharite


La blépharite est courante…


  • En savoir plus
En savoir plus

La blépharite est une inflammation fréquente et persistante des paupières pouvant avoir des origines diverses (staphylocoque, dermodex, rosacée, dermite séborrhéique ou autres).

Cette pathologie survient souvent chez les personnes qui ont tendance à avoir la peau grasse, des pellicules ou de la sécheresse oculaire.

La blépharite peut commencer dans la petite enfance avec l’apparition d’une granulation dans les paupières et se poursuivre pour le reste de la vie comme une maladie chronique.
Symptômes:

  • sensation de brûlures
  • démangeaisons
  • photosensibilité (photophobie)
  • sensation de corps étranger (plus forte au réveil)
  • croûtes jaunes sur les bords des paupières

Macula


La rétine est une fente…


  • En savoir plus
En savoir plus

La rétine est une fente à l’arrière de l’œil (joue le rôle d’un film photographique pour capturer des informations visuelles). La macula est la partie centrale de la rétine, une fine couche de cellules nerveuses et de fibres photosensibles.

La macula est l’endroit où la lumière se concentre lorsque l’on regarde un objet, induisant la vision claire (détails des objets) ainsi que de la perception des couleurs. Cette partie de l’œil peut être atteinte de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). L’étiologie exacte de la maladie reste inconnue à ce jour.

Elle survient avec le vieillissement généralement chez les personnes de plus de 60 ans et est l’une des causes les plus graves de perte de vision dans le monde. Aux premiers stades de la DMLA, des dépôts de substances se forment sous la rétine. Ces dépôts sont appelés drusens et sont généralement perceptibles par l’ophtalmologiste lors de l’examen du bas de l’œil.

Dans la plupart des cas, les drusens n’entraînent pas de perte de vision sévère. Cependant, aux stades avancés de la DMLA, la perte de vision est sévère et, au stade final de la maladie, peut conduire à une cécité légale (acuité visuelle inférieure à 1/10). Dans une autre forme de la maladie, le patient conserve une partie de sa vision périphérique.




Cataracte


La cataracte est une maladie oculaire qui…



  • En savoir plus
En savoir plus

La cataracte est une maladie oculaire qui se développe avec le vieillissement. C’est le flou progressif du cristallin de l’œil derrière l’iris au fil des ans.

Le cristallin de l’œil est normalement suffisamment clair pour traverser cette lumière et atteindre ensuite la rétine, la surface postérieure de l’œil, pour visualiser les stimuli visuels.

Au fil des années, cet objectif perd sa composition d’origine et s’estompe (cascade sénile). Cette condition survient généralement après l’âge de 60 ans, mais peut aussi toucher les plus jeunes. L’exposition au soleil (rayonnement ultraviolet) et une mauvaise nutrition accélèrent l’apparition de la maladie.
Les principaux symptômes de la cataracte sont:

  • vision réduite (floue) de près ou de loin
  • altération de la perception des couleurs
  • flou ou sensibilité au contraste considérablement réduite
  • vision nocturne considérablement réduite
  • changements réguliers de lunettes de vue
  • photosensibilité (photophobie)
  • flashs, reflets et halo gênants.

À un stade précoce, la cataracte peut être traitée avec des lunettes de vue. Mais cette solution ne peut être que temporaire. L’élimination complète de la cataracte passe obligatoirement par la chirurgie.

La méthode la plus courante est la technique de phacoémulsification par ultrasons. Il s’agit d’une procédure chirurgicale très sûre courante, ayant recours à une technologie de pointe.


Anomalies réfractives


Nous nous référons aux anomalies réfractives… 



  • En savoir plus
En savoir plus

Les anomalies réfractives se réfèrent aux maladies oculaires les plus courantes, telles que la presbytie, la myopie, l’astigmatisme et l’hypermétropie.

PRESBYTIE

La presbytie est due à l’usure (vieillissement) du cristallin  et à une diminution de son adaptabilité (capacité de mise au point) sur de courtes distances. C’est une pathologie qui touche toutes les personnes, quel que soit leur sexe ou si elles souffrent déjà d’autres troubles de la réfraction tels que la myopie, l’hypertrophie et l’astigmatisme. Par exemple, les personnes myopes également atteintes de presbytie, doivent retirer leurs lunettes de myopie pour pouvoir lire,  lorsque celle-ci est d’un degré faible, ou utiliser des lunettes correctives d’un degré moindre de myopie lorsque leur myopie est élevée. Enfin, il est à noter que chez les personnes souffrant d’hypermétropie, la presbytie peut survenir à un âge plus jeune.

La presbytie est un problème évolutif, pas statique. Elle est associée au déclin progressif de la vision. Il se présente dans la tranche d’âge des 40 à 45 ans qui rencontrent des difficultés lors de la lecture prolongée, surtout en cas de faible luminosité. Progressivement, ce problème se transforme en «handicap» (le concept de multifocalisme cesse d’exister) et la vision périphérique pour être satisfaisante doit être accompagnée de lunettes correctrices spéciales.

La presbytie peut être traitée par:

  • lunettes presbytes (doubles ou multifocales)
  • lentilles de contact multifocales
  • chirurgie réfractive (chirurgie au laser excimer et utilisation de techniques spéciales, par exemple Presby-LASIK et Monovision)
  • la chirurgie d’implantation d’une lentille intraoculaire multifocale et de remplacement de la lentille cristalline,
  • lentille oculaire naturelle, combinée pour éliminer les cataractes

Myopie

La myopie est un trouble réfractif très courant dans lequel la vision à distance est particulièrement difficile. Dans la myopie, les rayons lumineux de l’environnement extérieur, et donc les images de divers objets, ne sont pas focalisés sur la partie arrière notre œil, c’est-à-dire la rétine, comme c’est le cas avec les yeux emmétropes –dont la vision est normale- mais devant celle-ci et ainsi les objets éloignés ne sont pas perçus avec clarté.

Causes principales:

  • augmentation du pouvoir de réfraction de l’œil (myopie réfractive)
  • augmentation de l’axe antérieur-postérieur de l’œil (myopie axiale)
  • hérédité (détermination des grades et évolution de l’erreur de réfraction)
  • lecture et utilisation de l’ordinateur (contribuant à l’aggravation du trouble)
  • changements hormonaux (par exemple pendant la grossesse aggravation de la maladie)
  • facteurs environnementaux
  • glaucome congénital
  • sphéroïdes
  • neuropathie optique

Astigmatisme

L’astigmatisme est cette anomalie réfractive de l’œil dans laquelle la cornée est elliptique (et non sphérique) avec des courbes asymétriques. Les rayons lumineux entrants (images optiques) ne se concentrent pas sur un point de la rétine, comme c’est le cas avec les yeux normaux, mais fusionnent sur une ligne devant ou derrière (par exemple 2 images verticalement opposées) de la rétine.

L’astigmatisme coexiste généralement avec une myopie ou une hypermétropie. Plus rarement, l’astigmatisme peut être dû à un cristallin anormal, derrière l’iris de l’œil ou même à une courbure irrégulière du pôle postérieur (astigmatisme rétinien).

L’HYPERMETROPIE

L’hypermétropie affecte principalement la vision de près mais dans une certaine mesure distante. Il s’agit également d’une anomalie réfractive courante, où les rayons lumineux de l’environnement extérieur, et donc les images de divers objets, ne sont pas focalisés sur la partie arrière de l’œil, c’est-à-dire sur la rétine, comme c’est le cas avec les yeux emmétropes normaux, mais derrière celle-ci qui entraîne couramment de la fatigue et une vision floue de près comme de loin.

En raison:

  • diminution du pouvoir réfractif de l’œil (hypermétropie réfractive)
  • réduction de l’axe antérieur-postérieur de l’œil (hypermétropie axiale)
    l’hérédité

L’hypermétropie survient généralement dès la naissance. Elle peut diminuer à l’adolescence et à l’adolescence en raison de l’adaptabilité accrue du cristallin de l’œil et recommencer à déranger à l’âge de 30-35 ans.

Glaucome


Le glaucome est une affection courante…



  • En savoir plus
En savoir plus

Le glaucome est une affection oculaire courante qui affecte des millions de personnes. il s’agit d’ une maladie oculaire sournoise (car souvent totalement asymptomatique à ses débuts) et irréversible.

Le glaucome peut même conduire à une cécité totale s’il n’est pas traitée rapidement. Le glaucome est généralement dû à la pression élevée des fluides à l’intérieur de l’œil. Cette pression, appelée pression intraoculaire, si elle est excessive, augmente le risque de lésions progressives du nerf optique, entraînant une perte de vision.

Le glaucome se développe lentement sur une période de plusieurs années. Il s’agit d’une maladie «silencieuse», car la plupart des patients à leurs débuts ne présentent généralement aucun symptôme ; c’est son caractère insidieux qui rend cette affection particulièrement dangereuse et nécessite un dépistage systématique. Une pression intraoculaire élevée (généralement supérieure à 20-22 mmHg) est la première indication de la maladie, bien qu’il existe de rares cas de glaucome même avec une pression normale (glaucome à basse pression – le facteur vasculaire joue ici un rôle important).

Cependant, à des stades avancés, en plus des dommages à la vision périphérique, une détérioration commence également dans la partie centrale.

Le glaucome est causé par l’incapacité d’extraire le liquide qui est normalement produit à l’intérieur de l’œil. Cela conduit à une augmentation de la pression intraoculaire. Au fil du temps, la pression appliquée sur le nerf optique peut entraîner des dommages progressifs et irréversibles et une perte de vision permanente. Il faut souligner qu’une augmentation de la pression intraoculaire n’est pas synonyme de glaucome si aucune lésion du nerf optique n’est observée. Il s’agit alors d’une l’hypertension oculaire.



Maladies cornéennes


La cornée est exposée car elle ne… 



  • En savoir plus
En savoir plus

La cornée est la partie antérieure transparente du globe oculaire, en forme de calotte asphérique et légèrement saillante. Elle transmet la lumière au cristallin et à la rétine.

La cornée est exposée car elle n’est pas constamment protégée par les paupières. Il existe des lors des risques de blessures ou d’infections.

Certaines blessures, diverses infections, ainsi que des maladies héréditaires sont susceptibles de provoquer un flou, une déformation ou même des cicatrices de la cornée. Lorsque la cornée brouille la lumière, celle-ci ne peut pas traverser l’œil et atteindre la rétine. Le résultat est une vision réduite (dans les cas extrêmes, la cécité). La cornée a de nombreux nerfs superficiels ce qui fait que l’on peut éprouver de vives douleurs, même lors d’une blessure minime. La présence de larmes en quantité normale protège la cornée du dessèchement et des infections, donc le manque de larmes peut causer des problèmes dans les couches cornéennes.

Kératocône

Le kératocône est une pathologie oculaire au cours de laquelle la structure normale – la forme de la cornée devient progressivement plus mince, produisant un type de cornée conique. L’amincissement cornéen en évolution, affecte la qualité de la vision. La plupart du temps, il affecte les deux yeux et à un stade avancé, il est possible de le détecter même à l’œil nu (sans microscope).

Le trouble survient généralement chez les jeunes adultes et induit un impact négatif sur les années les plus productives de la vie d’une personne. Aux premiers stades, il se caractérise par un astigmatisme irrégulier progressif qui peut être temporairement corrigé avec des lunettes. Par la suite, cette pathologie peut être accompagnée d’une perte de vision modérée ou sévère.


Contamination oculaire


L’irritation peut affecter la pupille de l’œil…



  • En savoir plus
En savoir plus

L’irritation peut affecter la pupille de l’œil (conjonctivite ou œil rosé) ou des éléments plus profonds de l’œil, en particulier chez les personnes souffrant de maladies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde.

Lésions oculaires


Si vous êtes blessé au niveau des yeux, que…



  • En savoir plus
En savoir plus

Si vous êtes blessé au niveau des yeux, que ce soit par un corps étranger ou pour toute autre raison, contactez votre ophtalmologue dès que possible, même si la blessure semble mineure.

Les blessures oculaires graves ne sont pas toujours apparentes dès le premier moment où elles se produisent. Des visites trop tardives chez le médecin peuvent avoir des conséquences très graves pour la santé de vos yeux.



Contactez nous


Contactez-nous pour tout ce qui vous intéresse et nous vous répondrons bientôt.


ADRESSE

Rue de la Roulema 2
1632 Riaz


E-mail

info@centre-comes.ch


TÉLÉPHONE

+41 26 912 10 10


Avez-vous des opportunités?

Envoyez-nous votre demandeici


Horaires d’ouverture


URGENCES – APPEL PREALABLE NECESSAIRE

026 912 10 10

Pour votre commodité, appelez-nous pour un rendez-vous.


Lundi
8.00 – 11.45 et 13.30 – 17.00
Mardi
8.00 – 11.45 et 13.30 – 17.00
Mercredi
8.00 – 11.45 et 13.30 – 17.00
Jeudi
8.00 – 11.45 et 13.30 – 17.00
Vendredi
8.00 – 11.45 et 13.30 – 17.00
Samedi
Fermé
Dimanche
Fermé


Contactez nous


Téléphone

+41 26 912 10 10


Adresse

Rue de la Roulema 2, 1632 Riaz


E-mail

info@centre-comes.ch



Contactez nous


Téléphone

+41 26 912 10 10


Adresse

Rue de la Roulema 2, 1632 Riaz


E-mail

info@centre-comes.ch




©2021. COMES SA CENTRE OPHTALMOLOGIQUE MÉDECINE ESTHÉTIQUE à Riaz-Bulle.



Alimenté par VNG Digital Group



©2021. COMES SA CENTRE OPHTALMOLOGIQUE MÉDECINE ESTHÉTIQUE à Riaz-Bulle. All rights reserved.


Alimenté par VNG Digital Group